Centre de Recherches et d'Echanges Interdisciplinaires sur la Promotion et la Diffusion des Arts et de la Culture

Centre de Recherches et d'Echanges Interdisciplinaires
sur la Promotion et la Diffusion des Arts et de la Culture

RÉCÉPISSÉ DE DÉCLARATION N°079/RDA/C16/SAAJP
Siège social : Nkongsamba 2eme, quartier Ekangté (Bloc CRTV)
BP: 525 Nkongsamba - Cameroun Tél : (+237) 699 47 47 60 / 678 35 39 01 / 242 68 65 59 / 678 65 47 75 / 696 94 77 02

PROJET « YOR ART » (un jeune, un talent) 4eme EDITION

Nkongsamba du 15 au 19 mai 2018

Sous le haut patronage de Monsieur le Préfet du Moungo,  Dr GALM NGONG Iréné

Thème: « les Beaux-arts au service de l’unité et de la paix au Cameroun».


I-CONTEXTE

 

Si le XXIème siècle est essentiellement caractérisé par de grandes innovations technologiques avec l’internet par exemple - chose qui est très bien appréciée par tous d’ailleurs-, il est cependant à déplorer que, cette même période ouvre la voie à de nombreuses dérives que ce même outil technologique provoque. On assiste donc aujourd’hui à de nombreuses crises qui menacent la paix  dans beaucoup de pays, et les jeunes la plupart du temps, à l’aide des réseaux sociaux, participent à alimenter  la violence. La question que l’on peut ainsi se poser est de savoir, quel outil alternatif peut-on offrir à ces jeunes pour les empêcher à demeurer de simples ‘’followers passifs’’ à longueur de journée ? Nous avons estimé que les  Beaux-arts étaient un instrument parmi tant d’autres, qui peut aider ceux-ci à propager la paix et à consolider l’unité tout autour d’eux. C’est cette noble ambition qui  est à l’origine de l’organisation de  la 4ème édition du festival YOR’ART, un jeune un talent, le but étant de mettre les jeunes des lycées et collèges de la ville de Nkongsamba et de ses environs sur le chemin de la vie par la prise de conscience de leur identité culturelle tout en s’ouvrant aux autres, à développer en eux un esprit de créativité qui s’oriente à la résolution des problèmes existentiels, comme la promotion de la paix et de l’unité au Cameroun. Il est question de leur faire comprendre, qu’à partir des Beaux-arts, ils peuvent agir et transformer leur société par la résolution des conflits. Il s’agit de produire un art militant qui peut booster le développement moral et intellectuel et surtout agir sur les consciences. Aussi ne doivent-ils pas rester indifférents face aux enjeux de l’unité et de la paix dans leur propre pays.

Afin de rendre concret cette préoccupation, l’Association dénommée "Centre de Recherches et d’Échanges Interdisciplinaires sur la Promotion et la Diffusion des Arts et de la Culture" (CRÉIPDA) dans le cadre de ses activités, organise la 4ème édition du festival « YOR ART » un jeune, un talent, forum d’échanges culturels et de formation artistique destiné aux jeunes scolarisés et non scolarisés de Nkongsamba et ses environs. Pour rester en phase avec l’actualité brulante du moment, nous avons choisi une thématique dans cette 4ème édition, qui rattache les Beaux-arts aux problèmes de l’unité et de la paix au Cameroun d’où le thème de la conférence « Créations artistiques et patrimoine culturel dans la promotion des valeurs de paix et d’unité en contexte camerounais».

Ce thème générique, laisse ressortir les sous-thèmes qui seront analysés et commentés par les différents experts dont les noms, qualifications et titres des exposés sont les suivants :

  1. Dr TCHANDEU Narcisse Santores (CC, Université de Yaoundé 1-FALSH-) : Contribution des Arts Plastiques ou visuels dans la promotion de la paix et l’unité au Cameroun.

 

  1. Dr ARETOUYAP CHAMBA Mireille Flore (Enseignante Université de Dschang/IBA de Foumban : Contribution de la musique et des danses patrimoniales dans la promotion de la paix et l’unité au Cameroun.

 

  1. M.EKOUMBAMAKA Paul Aimé (Doctorant Université Lyon 2 Lumière et Enseignant Université de Douala/IBA de Nkongsamba : Contribution du cinéma, de la télévision et de l’art dramatique dans la promotion de la paix et l’unité au Cameroun.

        4.M. ATEBA OSSENDE (Expert et Consultant en muséologie et patrimoine : Contribution du patrimoine matériel et immatériel dans la promotion de la paix et l’unité au Cameroun.

5.Mlle EDIMO Yolande (étudiante en Master Patrimoine et muséologie à l’IBA Nkongsamba/Université de Douala) 

 

  1. Mme NGOH EPOH (PENI, ENIEG de Nkongsamba) : Contribution de la littérature orale et écrite dans la promotion de la paix et l’unité au Cameroun.

Consignes : Chaque exposant voudra bien préparer un exposé clair et succinct d’environ 10 minutes et associer dans la mesure du possible, des documents sonores et/ou visuels pour mieux illustrer ses propos. Les exposés en version numérique seront directement publiés sur le site internet du CREIPDA : www.creipda.info et le blog https://cultureprocameroun.blog4ever.com/ pour leur diffusion internationale.

 

II           Intérêt du projet : pourquoi un festival des arts et de la culture pour des élèves et étudiants Camerounais?

 

  Le simple fait que l’activité artistique se soit manifesté partout et en tout temps dans l’histoire de l’humanité depuis la plus lointaine préhistoire, nous permet d’affirmer sans ambages que l’art répond indéniablement à un besoin vital de l’homme. D’ailleurs une préoccupation surgit à cet effet. Comment expliquer que l’homme préhistorique de l’époque glacière, au risque de sa vie, bravant le froid et les animaux terrifiants, s’est engouffré dans les sentiers tortueux, grimpant des pentes raides, pour dessiner des images et autres graffitis au fond des grottes à demi-obscur au flanc des montagnes ? D’où cette idée de F. GIRARD: « L’art serait donc lié au fondement des besoins existentiels de l’être humain ; en effet, il est indissociable de la vie, de la souffrance, de la mort et de l’amour ».Cf. F. GIRARD, 1995, Apprécier l’œuvre d’art, Col. Les divisions de l’homme, Paris, p.30.

Au vu de ce qui vient d’être énoncé, l’art et la culture se présentent ainsi comme des bases de tout processus de développement. A cet effet, ils sont indissociables de la vie, de la souffrance, de la mort. Ceci étant, nous pensons qu’un festival dédié aux jeunes élèves et étudiants serait une plate-forme idéale pour les encourager à s’attacher aux valeurs traditionnelles, aux us et coutumes de chez nous et à les promouvoir d’une part, à cultiver l’unité, la cohésion et la solidarité en milieu académique d’autre part. Par ailleurs, le festival YOR ART se présente comme un cadre où la créativité en milieu académique est encouragée, un cadre où l’on apprend aux jeunes de cultiver des vertus et de les véhiculer au travers de leurs expressions artistiques et culturelles.  Une telle initiative revient à mettre ceux-ci sur le chemin de la vie par la prise de conscience de leur identité culturelle tout en s’ouvrant aux autres, à développer en eux un esprit de créativité qui s’oriente à la résolution des problèmes cruciaux du monde actuel (…) Il s’agit de leur faire comprendre, qu’à partir des arts et de la culture, ils peuvent agir et transformer leur société en bien. Il s’agit de produire un art militant qui peut booster le développement moral et intellectuel et surtout agir sur les consciences. Aussi ne doivent-ils pas rester indifférents face aux enjeux de l’unité et de la paix  au Cameroun.

 

III. Objectifs.

 

Cette 4ème édition du festival YOR’ ART a pour objectifs de :

 

 

 

 

 

IV. Population cible

 

Dans le cadre de la formation, sont concernés des élèves des lycées et collèges de la ville de Nkongsamba, des élèves Instituteurs de l’ENIEG de Nkongsamba et des étudiants de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba, les jeunes artistes autodidactes de la ville de Nkongsamba et des environs.

 

Quant à la table-ronde, toute la population de la ville de Nkongsamba et de ses environs est concernée (jeunes et vieux, élèves des lycées et collèges, étudiants des Grandes Ecoles des Universités publiques et privées et élèves des Ecoles de formation).

 

V. Site de l’évènement

 

Toutes les activités se tiendront à l’esplanade de l’ENIEG de Nkongsamba. La table-ronde quant à elle aura lieu à l’amphithéâtre dudit établissement.

 

            NB. Sont jointes à ce document la vidéo du compte rendu et quelques photos des activités des éditions précédentes et la grille des besoins.

 

VI. COMMITE D’ORGANISATION

-Dr Vendelin ABOUNA ABOUNA, Chargé de Cours à l’IBA, Université de Douala, Président Général CREIPDA

-Mme Sandrine Josiane MBALLA, Responsable d’entreprise Douala, Master II Université de Yaoundé I, Vice-présidente CREIPDA

-M. Thierry Henri TSANGA, Service comptabilité DDTPC Yaoundé, Secrétaire général CREIPDA

-M. ABENA BIDZANGA Olivier, Délégué d’Arrondissement de la Jeunesse et de l’éducation civique du Moungo, Chargé des relations publiques

-Mme Chantal Gwladys NDOMBA, Enseignante LTN II Nkongsamba, Trésorière

-Mlle KOUNA MVOGO Agrippine, Elève architecte, Commissaire aux comptes

-M.PADEU Marc, formateur

-M.DJOMO Rodolphe, formateur

-Mlle. MBIDA Madeleine Wilfrid, formatrice

M.BAZO TCHOUAMENI Victorien, formateur

-M.FOGAND Jules, formateur

-M.NZALA EWANE Gaëtan, formateur

VII.PARTENAIRES

-Université de Douala/Institut des Beaux-arts

-Mairie de Nkongsamba 2

-ENIEG de Nkongsamba

-Lycée Technique de Nkongsamba 2

-Lycée Technique de Nkongsamba 1

-Lycée du Manengouba

-Lycée de Nlonako

-Lycée Bilingue de Nkongsamba

VIII.CONTACTS :

(+237) 699 47 47 60  -Président G.

           678 35 39 01 

           242 68 65 59

           696 947 702  -Vice-présidente

           678 654 775  -SG

E-Mail : creipda_association@yahoo.fr

             Vendelin2010@yahoo.com

Facebook: creipda,

                vendelin abouna abouna

     WWW.creipda.info

 

 

 

 

 

 

 

© 2016 - 2018 CREIPDA